roi-de-sparte-la-vie-politique-des-spartiates

Roi de Sparte : comment était organisée la vie politique des Spartiates ?

de lecture - mots

Sparte a deux rois prétendument égaux. L'un appartient à la famille des Agiades, l'autre à celle des Eurypontides, deux familles qui descendent, selon la légende, de jumeaux issus d'Héraclès. Les pouvoirs des rois sont essentiellement militaires et religieux. Au début, ils peuvent mener la guerre contre le pays de leur choix.

Les rois de Sparte

La politique spartiate se distinguait de celle du reste de la Grèce.  L'un de ses traits les plus caractéristiques était la présence de deux rois. Ils appartenaient à deux dynasties différentes, les Eurypontides et les Agiades, qui auraient toutes deux eu Héraclès pour ancêtre. Les pouvoirs des deux roi étaient égaux et les différends entre eux nécessitaient l'intervention de magistrats spéciaux appelé "éphores". Cependant, si l'un des deux rois était plus charismatique ou expérimenté, il pouvait influer sur les choix de l'autre roi.

Leurs responsabilités

Les rois de Sparte avaient diverses taches et responsabilités. Magistrats à vie , ils étaient aussi prêtres et stratèges et leurs attributions étaient très larges, allant de la politique à la justice. À l'origine, les deux rois dirigeaient les campagnes militaires en temps de guerre. Cependant, à partir de -507, il fut acté qu'un seul des deux rois pouvait être commandant en chef. Sur le terrain, les rois étaient accompagnés d'une garde composée de 300 soldats d'élite. Mais la vie d'un roi ne se limitait pas au travail et au combat. Ils jouissaient aussi de privilèges spéciaux. Les rois de Sparte étaient entretenus par la cité, possédaient des domaines royaux dans les villes périèques voisines et l'essentiel du butin des guerres leur revenait. À leur mort, ils recevaient des funérailles d'honneur et la population devait respecter un deuil de dix jours.

bague-casque-spartiate-acier

Roi de Sparte et religion

Les rois de Sparte étaient détenteurs de nombreux honneurs religieux. Ils étaient en charge des sacrifices aussi bien lors des campagnes militaires que dans la cité. Ils recevaient une double portion de viande lors des repas en commun et étaient aussi les premiers à procéder aux libations. Ils se livraient personnellement à des sacrifices publics, en tant que prêtres, ce qui rappelait à leurs le lien divin qui les reliait à Héraclès et à Zeus

Éphores et droits

Les éphores, littéralement "surveillants" , au nombre de cinq, étaient des magistrats élus par l'assemblée spartiate. Il étaient choisis parmi les citoyens spartiates âgés d'au moins trente ans et se voyaient confier un mandat d'un an non renouvelable. Les éphores occupaient une place importante des l'administration de la ville. Ils étaient considérés comme les éléments les plus démocratiques du système politique. Ils possédaient des pouvoirs judiciaires et dépêchaient les forces armées spartiate lors des conflits. Ils rencontraient les représentants d'autres États, négociaient avec eux et supervisaient l'agogé, le système éducatif de Sparte. Bien que moins puissants que les deux rois, les éphores comptaient beaucoup dans la vie de la cité de Sparte.

collier-spartiate-or

La gérousie

La gérousie était le conseil des anciens de Sparte. Le conseil au sens strict était composé de vingt-huit hommes âgés appelés "gérontes" . S'y ajoutaient les deux rois. Les gérontes étaient des citoyens spartiates de plus de soixante ans, âgé de la fin des obligations militaires. Ils étaient élus à vie par l'assemblée spartiate. La gérousie, comme la boulè athénienne, était compétente en matière législative et financière. Elle pouvait transmettre des projets de loi et des motions à l'assemblée, mais disposait aussi d'un véto vis-à-vis des décisions de l'assemblée. Afin que ce droit de veto ne devienne pas trop invasif, on mit en place les éphores pour surveiller la gérousie et assurer l'équilibre des pouvoirs. Ceci permit à Sparte d'introduire davantage d'équité dans son sytème politique

L'assemblée Spartiate

L'assemblée spartiate, ou apella, était composée de citoyens spartiates âgés de plus de trente ans. Son lieu de réunion exact demeure inconnu, mais elle était présidée par un membre spécifique des éphores dit "éponyme" . Le pouvoir de l'apella était limité, car chacune de ses décisions pouvait se voir opposer le véto de la gérousie... mais grâce au travail des éphores, elle conservait un role important dans la société spartiate. L'apella était compétente, entre autres, en matière d'affaires étrangères, de déclarations de guerre et de négociations de paix. Elle élisait aussi les éphores et les vingt-huit gérontes de la gérousie. Elle pouvait accorder des droits politiques à des étrangers et en priver des citoyens spartiates. Si on dispose de très nombreuses sources à propos des fonctions de l'assemblée athénienne, on ignore les détails exacts des méthodes de prise de décision de l'apella.

bague-guerrier-grec


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.