origine-de-la-democratie-grece-antique

Démocratie : Quelle est l'origine de la démocratie en Grèce antique ?

de lecture - mots

Dans la Grèce antique, la démocratie est née à Athènes au Ve siècle avant Jésus-Christ. Une crise économique et politique est à l'origine de l'apparition de ce nouveau modèle politique. Deux hommes d'État, Solon et Clisthène, sont les deux principaux acteurs de la naissance de la démocratie.

L'assemblée athénienne et la Pnyx

L'assemblée athénienne était appelée "l'ecclésia". Elle se réunissait sur la Pnyx quarante fois par an afin de discuter de divers aspects de la vie de la cité... Chacune de ces séances durait plusieurs heures. Ce lieu était bondé, et les citoyens étaient littéralement agglutinés sur place. Les citoyens, tous de sexe masculin, pouvaient directement prendre part au processus démocratique. Ceux qui étaient âgés d'au moins vingt ans avaient le droit de parler et de voter, et ceux qui avaient plus de trente ans pouvaient être élus au poste de magistrat. Athènes, à l'époque classique, comptait quelque 30 000 citoyens. Pour proposer et adopter des textes, il fallait que 6 000 d'entre eux soient présents. 

Le processus démocratique

Les citoyens venaient des dix districts de l'Attique pour assister aux réunions de l'ecclésia. Chaque réunion était présidée par un conseil, les prytanes. Lors de la réunion, les citoyens faisaient des discours depuis la plate-forme de la Pnyx à propos des questions auxquelles était confrontée la cité. Ensuite, les citoyens présents participaient à un vote à main levée. L'ecclésia prenait des décisions importantes à propos de sujets comme les importations de grain, les dépenses de la cité et les déclarations de guerre. Si les citoyens ne pouvaient pas promulguer directement les lois, ils participaient à la nomination des législateurs d'Athènes, ce qui leur conférait un rôle important dans le fonctionnement quotidien de la cité.

tetradrachme-chouette

Les magistrats

Si certains citoyens ne faisaient que participer aux séances de l'ecclésia, d'autres pouvaient s'impliquer davantage dans la démocratie, en tant que magistrats. Les magistrats étaient élus parmi les citoyens athéniens âgés de plus de trente ans. Il s'agissait souvent d'excellents orateurs et d'hommes politiques charismatiques. Ils avaient plus d'influence sur les décisions importantes que le citoyen ordinaire. L'un des magistrats les plus célèbres fut Périclès, si apprécié qu'il conserva son poste quinze ans durant.

La participation des citoyens

En théorie, chaque citoyen athénien de plus de vingt ans avait le droit de participer à l'assemblée. Mais certains vivaient loin de la ville et d'autres ne pouvaient pas se permettre de manquer une journée de travail pour assister aux séances. Pour ces raisons, la cité créa au Ve siècle avant l'ère commune une indemnité spéciale appelée "misthos ekklesistikos" , destinée à encourager la participation. Elle s'élevait initialement à deux oboles, mais Cléon la porta à trois oboles. 

statue-athena

La démocratie en héritage

Athènes introduisit plusieurs nouveautés qui eurent un retentissement majeur, notamment dans le domaine du théâtre, de l'architecture et de la philosophie. Mais son plus grand apport fut sans conteste le gouvernement démocratique, régime qui introduisait la notion de cité dirigée par ses habitants. Intervenue en -508, la décision d'adopter la démocratie en tant que forme de gouvernement modela la civilisation de l'époque, et continue de nous influencer


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.